× 
 ESPACE MEMBRE
© CISM

Stratégie régionale

La stratégie régionale des zones humides ainsi que le rôle et les actions menées au sein de l’observatoire régional des zones humides de Corse reposent sur des documents de planifications à l’échelle nationale et régionale à savoir le 3e Plan national d’action en faveur des milieux humides (2014-2018), le rapport parlementaire sur les zones humides Tuffnell & Bignon (2019) et le schéma directeur d'aménagement et de gestion des eaux en Corse (2016-2021).

La connaissance constituant un préalable à toute mesure de préservation ou de gestion durable, les inventaires des zones humides ont été réalisés à l’initiative d’administrations ou de collectivités locales dans différentes régions permettant d’identifier des enveloppes de zones humides.

En Corse, l’inventaire régional des zones humides, fruit d’un partenariat entre l’OEC, la DREAL de Corse et l’AE RMC, voit le jour en 2005. Environ 22 000 ha de zones humides généralement supérieure à l’hectare ont été recensés. Cet inventaire s’est par la suite enrichi, notamment par l’ajout de zones humides de taille plus modeste telles que les mares temporaires méditerranéennes, les cartographies des zones humides des bassins versants du Liamone, du Bevinco et de l’Acqua Tignese réalisées de 2013 à 2017, et le plan de gestion stratégique sur le territoire du SAGE Gravona, Prunelli, golfes d’Ajaccio et de Lava. Cet inventaire, non exhaustif, mérite cependant d’être complété.

Le Schéma Directeur d’Aménagement et de Gestion des Eaux (SDAGE) 2022-2027 du bassin de Corse dans son orientation fondamentale 3C « Préserver, restaurer et gérer les zones humides pour garantir leurs fonctions et les services rendus », préconise la mise en œuvre de la stratégie de préservation et de restauration des zones humides (Disposition 3C-01). Conformément à cette recommandation, et en lien étroit avec le secrétariat technique du Comité de bassin, l’OEC élabore actuellement cette stratégie régionale.

  • La première étape (en cours d’élaboration) consiste à réaliser une « Cartographie au 1/25 000e de l'espace humide de référence (EHR) à l'échelle de la Corse » avec caractérisation des fonctions, des pressions et des enjeux, et formulation d’objectifs généraux de conservation, de restauration et de gestion, dans une approche concertée avec les acteurs du territoire.
  • La deuxième phase, ciblée sur les secteurs à enjeux, permettra de définir des plans d’actions plus précis et opérationnels qui pourront se décliner sous forme de plans de gestion stratégiques des zones humides (PGSZH) ou sous forme de plans de gestion territorialisés.
  • Parallèlement à ces deux premières phases il s’agira également de mobiliser les différents outils efficaces pour assurer une préservation durable (e.g. acquisition, gestion contractuelle, protection réglementaire), dans un cadre concerté avec l’ensemble des acteurs intervenant sur les milieux humides (notamment le Conservatoire du Littoral, l’Office de l’Environnement de la Corse, la Collectivité de Corse, les gestionnaires, les associations, les chambres d’agriculture).